Village de Kernaou.

Plusieurs mois se sont écoulés depuis le début des travaux, nous avons considérablement avancé.

La campagne d’aide s’est terminée et nous vous remercions une fois de plus pour vos gestes, vos visites. Votre aide est précieuse, car nous ne bénéficions d’aucune aide malgré la splendeur et l’Histoire de ce village .

Nous avons stabilisé deux des bâtiments, et les ardoises vont suivre. Nous avons pris l’option de conserver au maximum les matériaux , car nous sommes assommés par le coût des matériaux ne cessant d’augmenter.

Néanmoins nous irons jusqu’au bout pour redonner vie à ce hameau. Nous continuerons à remettre en état les bâtiments en péril. Nous nous lançons dans la recherche de fournisseurs de matériaux qui seraient prêts à nous accompagner dans la restauration de ce site.

Petit penty

Après avoir repris les pignons , stabiliser et changer une partie de la charpente puis poser les voliges, ce Penty n’attend plus qu’ à recevoir sa nouvelle coiffe, en ardoises naturelles.et cela dès que l’on pourra. Il reste 15 jours pour nous accompagner dans cette aventure et ainsi coiffer ce petit penty et en sauver un autre de la ferme n°3.

https://dartagnans.fr/fr/projects/redonnons-vie-au-hameau-de-kernaou/campaign

Penty

Les travaux ont débuté, c’est sans surprise que nous avons pu constater les dégâts lié aux intempéries. Nous avons dû rattraper l’empierrement des pignons et changer une partie de la charpente.

Ensuite nous avons posé les voliges . La suite c’est la pose des ardoises . Nous remercions grandement, les différentes personnes qui nous accompagne et soutiennent.

Nous sommes plus que motivés à poursuivre jusqu’au bout la restauration de ce magnifique hameau.

Ils restent 20 jours pour nous rejoindre dans cette aventure.

https://dartagnans.fr/fr/projects/redonnons-vie-au-hameau-de-kernaou/campaign

Le début du chantier.

Afin de planifier la restauration du hameau au plus près de la réalité, il nous a fallu évacuer ce qui encombrait chaque penty. Divers choses, objets retraçant plusieurs décennies d’Histoire et d’occupation. Ce n’est pas moins de 40 m3 que nous avons évacué essentiellement en déchèterie et chez un ferrailleur.

Le deuxième chantier essentiel, et sur lequel nous nous sommes engagés,  est la dé-végétalisation de chaque bâtiment (ronces, lierres…) cela nous a permis de laisser apparaître des détails de construction, des dates, des symboles, retraçant les différentes occupations du site.

Les travaux d’espace vert ont été conséquents et ils ne sont pas terminés. Le hameau n’avait plus été entretenu dans sa globalité depuis plusieurs dizaines d’années.

Ces deux chantiers, nous ont permis de poser un diagnostic mettant en avant de bonnes surprises, mais malheureusement des mauvaises aussi.

Nous avons engagé des démarches pour des demandes préalables de travaux, de recherche de financement, mais aussi d’artisans couvreur et charpentier ayant une bonne connaissance de bâti ancien.